Je blogue au Canada

Voyager, c’est bien utile, ça fait travailler l’imagination (L.-F. Céline)

De tous les peuples de la Gaule…

Classé dans : Non classé — 6 août 2011 @ 19:41

fritesalors.jpg

Un Français à Montréal, c’est banal. Ca vit sur le Plateau, beaucoup. Les Français sont plus gentils qu’on ne le croit parfois. Certains sont très, très…Français et râlent sur tout. Sur tout, absolument tout : l’accent, la nourriture, le prix, la chaleur, le froid, les rues, les écureuils, les gens, la mode, les expressions, les taxes non comprises dans le prix, les tips à donner aux serveurs, les transports. Sur tout. On aimerait leur dire « Mais rentre chez toi ! », mais on est polis, alors on les ignore simplement. Mais les autres sont là, et heureusement : ils sont immigrés et le savent. Non, ici, c’est pas la France : c’est le Québec et c’est ça l’intérêt du truc. Ces Français-là, ils veulent découvrir et apprendre et visiter et comprendre et s’intégrer et ne plus jamais jamais jamais repartir. Parce que ça veut dire repartir en France et ça, apparemment, c’est assez horrible comme perspective… Ceux-là, on les aime.

Sinon, de temps en temps, on croise des Belges. En fait, on en croise même beaucoup. Mais quand même moins que de Français. Les Belges, ils sont chouettes. Ils râlent un peu sur le prix de la bière. Ils déplorent un peu le faible choix de chocolat. Dans l’ensemble, ça va. [Bah oui, j'ai rencontré que des Belges sympas !]

Au Québec, on sait tout de suite que t’es pas d’ici : suffit d’ouvrir la bouche et t’es démasqué. C’est pas ta faute si t’as pas le bon accent. Alors, les gens disent : « T’es Français, toi ? » Si c’est oui, ils ont l’habitude, ça ne les surprend pas. Mais si tu dis que t’es Belge, t’as gagné le gros lot. Déjà, le Français, on veut pas savoir d’où il vient exactement : il vient de France, c’est suffisant, non ? Le Belge, il faut toujours préciser. Et, généralement, y a toujours un beau-frère, un petit-neveu ou l’ami de la grand-mère du parrain du petit dernier qui, au choix, est allé en Belgique / est Belge / à un nom à consonnance belge / aime les frites. Tout de suite, bien sûr, ça crée des liens. Et le Français le plus sympathique qui soit commence à en avoir marre au bout de la dixième fois. Bah oui, mais on est Belge, on n’a pas choisi. Mais on est bien contents quand même.

Alors, une fois que les présentations sont faites, on entre dans le vif du sujet. Le nerf de la guerre. « Alors, dis donc, comme ça, en Belgique, toujours pas de gouvernement ? Hein ? Hein ? » Systématiquement. Notez que ça marche aussi quand on rencontre un Français. Enfin, eux, ils ont Sarko, donc généralement ils la ramènent pas trop non plus ! Du coup, faut expliquer. Avec plus ou moins de détails selon le moment… Mais ici, les penchants séparatistes, ils connaissent ! Sauf que… je me retrouve là de « l’autre côté », en fait. Les Québécois veulent l’indépendance ; les Wallons, l’union. Enfin, aux dernières nouvelles… Ca a peut-être changé, depuis le temps !

Alors, finalement, c’est cool, d’être Belge à Montréal.
Et là, sans mentir, je regarde par la fenêtre… Et il pleut…
C’est un peu comme chez soi, ici…

L’image, c’est l’enseigne d’une chaîne de friteries au Québec…

3 commentaires »

  1. Céline R dit :

    Sauf que chez nous la pluie ça n’arrete plus ou presque…. j’aime pas la chaleur mais j’aime pas le ciel gris non plus. J’aime bien les ciels bleus d’hiver…
    Tu as raison soit fière d’être belge même si on n’a pas encore de gouvernement.

  2. Emi dit :

    Je te dévore, mad :p

  3. celine dit :

    Aah mais c’est bien connu qu’on est les meilleurs ;p

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

une année au Québec en famille |
cicotours |
New-York New-York!!! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | latramamargate
| ANDRYES, LE GITE INSOLITE D...
| LE TRIO VOYAGEUR EN AUSTRALIE